France Poker Series Grande Finale des FPS Paris Saison 1 en intégralité

3/5 - 18 votes

Mylène

Bonjour à tous et bienvenue dans l’un des plus prestigieux cercles parisiens. Le cercle Haussmann pour la grande finale des France Poker Series. Ils sont tous là, les 5 vainqueurs des précédentes étapes, les plus grands joueurs français et bien sûr les pros. Je vais vous proposer de les retrouver maintenant. C’est parti !

Alexis

Bonjour à tous. 567 joueurs avaient pris places au départ de cette grande finale des France Poker Series, et ils ne sont plus que 8. Je vous rappelle que le grand gagnant empochera un chèque de 244 000 euros, ainsi que le titre convoité de champion des France Poker Series.

 

LA TABLE FINALE

Bonjour à toutes, bonjour à tous. Soyez les bienvenus dans la Grande finale des France Poker Series. Pour m’accompagner aux commentaires, un joueur professionnel auquel vous êtes habitué : c’est Sylvain Ribes.

Alexis :

Salut Sylvain.

Sylvain Ribes :

Salut Alexis, salut tout le monde.

Alexis :

Un tournoi que tu connais bien.  Sylvain on va t’appeler Artplay, c’est ton nom d’écran.

Sylvain Ribes :

Allez, admettons. Eh oui Alexis, c’est un tournoi que je connais bien puisque j’aurais pu moi-même être à l’écran, mais je décide de faire la bulle de la table finale finalement.

Alexis :

C’est donc, c’était volontaire.

Sylvain Ribes :

Voilà, je me suis dit que la table télé ce n’est pas très agréable quand on est joueur online à la base. Vu que la pression est trop grande, j’ai préféré sauter juste avant, donc, en dixième position.

Alexis :

En tout cas, c’est une très belle performance, dixième à la série de France Poker Series.

Sylvain Ribes :

D’autant plus que c’était mon premier tournoi Live majeur, donc j’étais extrêmement satisfait de ma performance et je n’ai aucun regret.

Ici, on a une table finale d’un niveau assez relevé, puisqu’on a plusieurs joueurs live assez connus au circuit, notamment Stéphane BENADIBA. Et quelques joueurs online de très hautes limites, donc on a vu Basile YAICHE, Alexandre BONNIN, qui sont des joueurs principalement de heads up.

Alexis :

Alors ici, Stéphane BENADIBA fait tapis, c’est un joueur on peut dire assez serré, c’est un joueur très régulier, et qui a beaucoup de bons résultats en tournoi live. Et qui va très probablement être respecté quand même.

Sylvain Ribes :

Effectivement, d’autant plus qu’à la table il a vraiment une image assez serrée. De mémoire, pour avoir joué assez longtemps avec lui lors du D3, il a tout le temps montré des monstres quand il a fait tapis donc je pense que les joueurs vont le respecter énormément, peut-être même plus que ce qu’ils devraient en pratique. Parce que là on le voit notamment faire tapis avec un Roi-7, avec 14 blindes.

Alexis :

Ce qui est tout à fait normal !

Sylvain Ribes :

Ce qui est un move tout à fait honnête, mais à mon avis, les joueurs ne s’attendent pas à ce que Stéphane fasse ça avec cette main.

Alexis :

Et du coup il fait passer une main meilleure As-3 assorties, assez logiquement. Valet Huit, il hésite hors de position. Je ne sais pas trop à quoi il réfléchit, voilà le fold.

Sylvain Ribes :

Bah c’est peut-être aussi pour donner le change.

Alexis :

Passer à la télé plus longtemps

Sylvain Ribes :

Exactement !

Alexis :

Bonnin avec une paire de 5.

Sylvain Ribes :

Une paire de 5 en fonction de son tapis en début de parole, c’est loin d’être évident à jouer. Ce n’est pas forcément une relance et là il choisit de passer. D’autant plus qu’il y a pas mal de joueurs assez agressifs à la table, je pense notamment à Basile Yaiche, qui 3Bet énormément, qui sur-relance énormément.

Alexis :

Stéphane à nouveau. Bonne position, mais il a un bouton un peu agressif comme tu le disais, Bazou.

Sylvain Ribes :

D’autant plus qu’il a un tapis qui peut difficilement lui permettre de relancer puis de se coucher. Il a un tapis avec lequel il va surtout vouloir pouvoir faire tapis sur une première relance.

Alexis :

De re-steel.

Sylvain Ribes :

Re-steel, tout à fait. Et s’il veut ouvrir, il va souvent falloir qu’il fasse tapis directement, ou alors qu’il a une bonne main. C’est très dur pour lui de voler avec rien du tout.

Alexis :

Alors là, on a une bataille de blindes, parce qu’effectivement Bazou au bouton n’est vraiment rien. Pas de quoi attaquer. Et on a une attaque en règle de la petite blinde sur la big blinde.

Sylvain Ribes :

Marvin Rettenmeier, joueur allemand assez connu du circuit, joueur professionnel.

Alexis :

Qui s’est montré très agressif tout au long du tournoi. Et qui pourrait ici défendre son As. C’est bien son style.

Sylvain Ribes :

Là on a un As offsuit, un tout petit As offsuit comme ça, ça va être assez difficile pour lui de le payer, parce que sa main est très dominée et il y a une très faible jouabilité après le flop.

Alexis :

Moi je voyais plutôt une relance hein.

Sylvain Ribes :

Donc effectivement, une relance serait envisageable. La question c’est par rapport à la taille de leur tapis, quel va être le montant optimal ?

Alexis :

C’est exactement sa réflexion. Ce qui sait, il a un penchant naturel à la relance, simplement il ne faut pas faire n’importe quoi et ce n’est certainement pas le style de la maison.

Sylvain Ribes :

Non, effectivement.  Qui plus qu’il est chipleader de cette table, ce n’est certainement pas un hasard.

Alexis :

Et la voici, la sur-relance.

Sylvain Ribes :

Et là ça devient assez difficile pour Hoen de négocier ce coup. D’autant plus que je crois me souvenir qu’il est qualifié par satellite et qu’il a sûrement un peu plus peur d’être éliminé de ce tournoi que les autres joueurs à la table. Et peut-être va-t-il davantage tenter d’aller grappiller quelques places de plus (ce que certains font avec les € offerts avec le code bonus barriere poker 2013 sans dépôt pour les plus malins) plutôt que d’aller viser la victoire (le bonus poker (lien vers la page bonus poker en cours) max en ligne de 500€ pour d’autres). Ou peut-être qu’il risque d’être plus effrayé que les autres et davantage se coucher.

Alexis :

Ah non, c’est payé et il va avoir le flop. Bah, un Roi-10 assortis ça ne se manie pas trop trop mal post-flop.

Sylvain Ribes :

Ça se joue assez bien effectivement même hors de position.

Alexis :

Mais, hors de position contre un joueur très agressif c’est vrai que ça complique un peu la donne.

Sylvain Ribes :

Pour le 10 tout de suite, voilà qui risque de l’arranger un peu plus. Maintenant, c’est typiquement le genre de main avec laquelle on va pouvoir défendre hors de position parce que les sur-relances au tournoi sont toutes petites. Ici il avait ouvert à 125 000 et Marvin Rettenmeier a sur-relancé pour 170 000 de plus. Quasiment une mini sur-relance. Donc, ça n’a rien de ridicule de payer.

Alexis :

Là il fait donk-bet ici, c’est un petit peu particulier, est-ce qu’il n’a pas plus intérêt à checker ? Est-ce que, je me trompe peut-être, mais il a peut-être envie de se faire sur-relancer tout de suite ? Parce qu’il fait une petite mise hein.

Sylvain Ribes :

Alors, je ne sais pas dans quelle optique il fait cette mise, mais…

Alexis :

Ah voilà. Tu vois à mon avis il voulait simuler une faiblesse, une sorte de mise un peu bâtarde, de genre j’ai une paire de 7 et j’essaie de m’en sortir pour pas trop cher. Et il a à mon avis le résultat qu’il escomptait avec cette relance extrêmement agressif de Rettenmeier. Parce qu’avec sa top-pair et son bon kicker, je pense qu’il est prêt à jouer à très gros pot hein.

Sylvain Ribes :

C’est bien possible. Disons qu’il y a deux possibilités pour lesquelles il a fait cette mise, soit pour induire une sur-relance, soit parce que justement il est effrayé et il craint peut-être de trop s’investir et il veut aller chercher une information, ce qui ne serait pas une très bonne idée.

Alexis :

Un trèfle qui peut lui faire peur, en tout cas pas vraiment de raison de miser…

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non

Jérôme

Commentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NeoPoker est un guide historique (depuis 2006!) du poker en ligne gatuit français et plus généralement dans le jeu d'argent. Qui dit poker dit bankroll, dit freerolls, dit neo-freerolls : Nous mettons à votre disposition un moteur de recherche de freerolls des rooms, nos tournois gratuits exclusifs et jeux de poker gratuit en ligne.