Du Far-West au jeu en ligne : l’histoire du poker

1.5/5 - 3 votes

Le poker n’est pas apparu dans les années 70 avec la naissance des World Series Of Poker. Il existe depuis plus de deux siècles. Issu de jeux de cartes différents, il a longtemps été réservé aux bandits et aux tricheurs, expliquant en grande partie la réputation sulfureuse de ce jeu avant de devenir une activité de réflexion organisée dans les plus beaux endroits de la planète.

Sommaire

Du 10ème au 16ème siècle

Les premières traces nous viennent de Chine. Il est fait état de cartes taillées dans la pierre, de grands dominos en quelque sorte.

En Inde, au 16ème siècle, il est question de Ganijifa. Il se joue avec des cartes distribuées à chaque joueur mais la plupart des sources s’accordent pour dire que les origines du poker viennent certainement de Perse, pays où se pratiquait le jeu de Nas. Il s’agit sans doute du premier jeu de cartes où le bluff a acquis une dimension stratégique déterminante. Il était composé de 25 cartes et de 5 figures (lions, rois, danseuses, soldats et dames).

18ème siècle

A la Renaissance sont pratiqué en Angleterre et en Espagne le Prime et le Primero. En France, à cette époque, c’est le Brelan qui se joue. Dans cette variante, plusieurs combinaisons permettent de gagner. On y voit alors l’apparition des valeurs de cartes mais aussi les paires, le brelan et aussi les couleurs composées de cartes avec le même signe. D’ailleurs, le terme pour annoncer sa main était « flux », un mot très proche de « flush ». Chacun misait et les cartes étaient retournées pour savoir qui remportait la mise.

Quelques années plus tard, on joue en Inde avec 52 cartes au Teen Patti. Des concepts comme le pot (l’argent au milieu de la table) apparaissent. Cette fin de siècle voit aussi les anglais jouer au Brag et les allemands au Pochen. Dans cette variante, soit le joueur se couchait, soit ils misait après avoir frappé sur la table en s’exclamant « ich poche » (« je frappe »).

Pendant ce temps, les français s’amusent avec le Poque. Les notions de bluff apparaissent. Les mises sont également présentes. La France invente aussi les quatre couleurs modernes (pique, cœur, carreau et trèfle).

19ème siècle

Le virage que va prendre le poker va se faire par l’intermédiaire de l’Empereur Napoléon qui va délaisser la Louisiane en 1803. La vente aux États-Unis est actée mais les colons français sont toujours là. Le Poque se répand peu à peu dans l’État. Le premier casino ouvre d’ailleurs en 1822 mais le poker sera interdit quelques années plus tard.

Poker chips magazine de 1896Progressivement, il va s’exporter sur les bateaux à aubes (steamboat) dans les années 30 car c’est l’endroit idéal pour jouer. Sur le Mississippi il n’y a pas de shérif et les comptes sont réglés directement à bord, ou plus exactement par dessus bord. Le nombre de passagers augmente naturellement et fait le bonheur de certains. C’est de cette façon qu’il s’exporte hors de la Louisiane où il est estimé que près de 1.500 joueurs vivaient « professionnellement » de cette activité entre Louisville et La Nouvelle-Orléans, principalement sur l’eau.

A cette époque, le paquet est composé de 20 cartes distribuées à quatre joueurs. On parie sur la meilleure main. De 20 cartes on passe ensuite à 52, ce qui a pour conséquence de multiplier les combinaisons (avec l’apparition de la suite notamment), faire évoluer la stratégie et augmenter le nombre de joueurs à la table ainsi que les enjeux.

La guerre de sécession (1861-1865) va être un autre moyen de véhiculer ce jeu qui commence à prendre de l’ampleur. Il est fait mention de plusieurs variantes à cette époque : Le Détroit (pas de changement de cartes), le Tirage au sort (changement autorisé) et le Goujon (une version similaire au Stud).

Ce qui va réellement développer sa notoriété demeure la ruée vers l’or. Direction l’ouest des USA. Le long des voies de chemins de fer, les cartes prennent leurs aises dans les saloons. L’image d’Épinal des parties entre cowboys virils qui se délectent autant de whiskys frelatés, de prostituées que de coups de plombs en devient presque un emblème du Far-West. On joue alors au poker fermé avec un tirage pour changer une ou plusieurs cartes.

La Californie devient un haut lieu du poker et de nombreuses salles voient le jour.

Le jeu revient ensuite vers la fin de ce 19ème siècle en Angleterre. C’est un militaire, ambassadeur US en Grande Bretagne qui présente à la reine une version du poker. Il reste peu connu du grand public et se contente des milieux aristocratiques pour exister.

Il faudra attendre plusieurs années pour voir sa démocratisation. Les américains venus en secours de l’Europe pendant la guerre avaient ramené dans leurs bagages à côté de leur fusils des paquets de cartes.

En toute fin de siècle, en 1896, le premier magazine sur le poker voit le jour aux USA (image ci-contre).

L’ère moderne : une accélération de l’histoire

C’est en 1921 que le Nevada légalise les jeux de casinos. C’est l’une des principales dates clés de l’histoire du gambling américain.

La seconde partie du 20ème siècle verra l’avènement de ce jeu devenu un vrai divertissement. L’apparition en 1970 des championnats du monde (WSOP) organisés par les gambler’s travellers qu’étaient entre autres Doyle Brunson, Amarillo Slim et Johnny Moss – qui voulaient déterminer qui des plus réguliers des tables était le meilleur – marque l’institution du poker de compétition moderne. Depuis, cette série n’a fait que grossir, de nombreux autres circuits se sont crées, des émissions de télévisions ont été tournées et l’industrie de ce jeu a éclos.

1981 reste une date importante puisque c’est la première fois qu’un tournoi est filmé et enregistré (par NBC).

A présent, on joue au poker en ligne avec son smartphone ou son PC et certains gagnent des millions de dollars par semaine (ils en perdent aussi rassurez-vous). L’ère online est devenue incontournable.

Chris Moneymaker restera à jamais celui qui aura changé la face du poker. Qualifié sur l’un des sites majeurs en ligne de l’époque pour 30€ (Pokerstars), il participe aux WSOP qu’il gagne (2.5 millions de dollars). A l’époque, les tournois se disputent encore au Horseshoe dans le downtown de Las Vegas. Tout le monde ignorait encore l’impact de cette victoire.

Le poker en ligne prenait alors son envol après cinq années de végétation. Depuis 1998, la plupart des salles qui existaient ont disparu au profit d’autres. La première se nommait d’ailleurs Planet Poker. Trois années plus tard en 2011, Pokerstars et Party Poker faisaient leur entrée dans l’industrie. Ils sont les leaders aujourd’hui.

L’Histoire du poker s’écrit tous les jours et chacun tente d’y laisser une trace à sa manière. En ferez-vous partie ?

 

 

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non

Jérôme

Commentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NeoPoker est un guide historique (depuis 2006!) du poker en ligne gatuit français et plus généralement dans le jeu d'argent. Qui dit poker dit bankroll, dit freerolls, dit neo-freerolls : Nous mettons à votre disposition un moteur de recherche de freerolls des rooms, nos tournois gratuits exclusifs et jeux de poker gratuit en ligne.