Les tells du poker en ligne

3/5 - 18 votes

Le poker en ligne se joue caché derrière un écran. Pour autant, il existe des indices comportementaux, appelés dans le jargon « tells », qui permettent de déceler les failles du jeu adverse.

Nous allons nous pencher sur certains de ces détails qui peuvent faire gagner ou éviter de perdre des précieux jetons.

tells poker en ligne 

L’absence ou Sit out, le tell classique

sit out pokerNe plus être actif à la table peut être un signe et doit vous alerter. En effet, si certains sont distraits, c’est qu’ils ont soit :

  • Une vie à côté, entendez par-là qu’ils sont chez eux et qu’il y a du mouvement, qu’ils sont occupés à faire autre chose que leur partie. Vous le verrez à leur fréquence de sit out et les mains qu’ils montreront. Ces joueurs sont de type récréatifs et ne sont pas concentrés.
  • Beaucoup de tables ouvertes. Ces joueurs-là ont donc un bon niveau. Lorsqu’ils mettent du temps pour effectuer une action, c’est qu’ils n’ont pas une bonne main et qu’autre chose retient leur attention ailleurs (par exemple, ils multitablent). Un long temps de réponse est un signe de faiblesse. En revanche, s’ils sont actifs, vous pouvez comprendre que votre table, et plus particulièrement cette main les intéresse, signe qu’ils sont en position de force.

tchat poker fish

L’activité sur le tchat

Le tchat est très intéressant à suivre. Il vous indiquera quels adversaires sont distraits, prétentieux, etc.

En effet, le tchat n’est que très rarement utilisé, et les personnes qui ne sont pas impliquées sérieusement dans la partie sont souvent celles qui l’utilisent.

  • Un joueur qui se plaint trop souvent joue trop de mains (et donc le fait mal)
  • Celui qui annonce une main mentira 3 fois sur 4
  • Les gens polis et ceux qui utilisent des smileys sont souvent des débutants

Le temps de réflexion

Le temps de réflexion est un indice fort sur ses intentions. Lorsque quelqu’un réfléchit, c’est pour prendre une décision. Ici, nous parlerons de ceux qui jouent avant d’utiliser la réserve de temps.

15 secondes est un laps déjà assez grand pour vous donner des indices :

Une pause suivie d’une mise (dans le cas d’une ouverture) est synonyme d’intimidation. Cette personne veut faire croire aux autres qu’elle calcule le montant idéal pour vous prendre le maximum (ce qu’elle ferait si elle avait une bonne main). En théorie, ceux qui ont une bonne main savent ce qu’ils vont mettre car le processus de mise s’est déjà enclenché dans leur tête avant de parler, ce qui est plus long à se dessiner lorsque l’on veut bluffer.

S’il s’agit d’une petite mise, la méfiance est de mise. Sous-jouer une grosse main se ferait de la sorte pour inciter à la relance.

Une pause suivie d’une relance est un signe de force. L’ultra agressif aura tendance à relancer rapidement. Pour lui c’est une habitude de jeu, un réflexe. Dans ce cas, il s’agira souvent d’une marque de faiblesse. Vous pourrez tenter alors, après un temps de réflexion, de le relancer. A coup sûr (75% du temps), il passera.

Le check qui suit une pause est ici une belle façon de prendre plusieurs jetons. Après avoir réfléchi, il se dit qu’il n’a aucune raison de gaspiller des jetons pour rien, soit parce qu’il :

  • n’est pas en bonne position, chose qu’il sait en théorie avant de parler
  • n’a pas une main assez forte
  • n’ose pas bluffer

Vous l’aurez compris, cet adversaire est en proie au doute. En misant, vous gagnerez 8 fois sur 10 le coup.

Time bank

La gestion du « Time Bank »

La banque de temps est une réserve qui vous est proposée au bout d’un certain temps de réflexion, à la fin du cycle de temps autorisé pour chaque joueur (30 ou 40 secondes). Selon le tournoi ou la partie de cash game que vous êtes en train de disputer, cette proposition de temps supplémentaire sera plus ou moins grande . Cela dépend du site, du buy-in et de la nature de la partie. Imaginons que vous disposiez de 120 secondes : quand vous les utilisez, elles sont perdues pour le reste de la partie. Evitez de l’utiliser en début de partie, gardez-la pour la fin du tournoi ou la bulle.

Quelqu’un qui attend un peu trop longtemps se gratte la tête et se pose assez de questions pour prendre un délai supplémentaire avant de livrer son verdict. Vous lui avez semé le trouble:

  • Il n’a donc pas une main très forte ou alors il est très vicieux, ce qui arrivera 2% du temps
  • Il est peut-être en tirage (il lui manque une carte pour compléter une couleur ou une suite)
  • Il a peut être touché, mais faiblement (par exemple une petite paire type 5-5 ou 6-6)
  • Il se prépare à bluffer

Dans tous les cas, votre main est la meilleure, sauf si vous bluffez vous aussi. Dans ce dernier cas, saurez du moins que si vous allez à l’abattage, vous perdrez. A vous de mettre une nouvelle fois la pression en misant sur la prochaine carte délivrée par le croupier (petite de préférence et qui ne complète pas la couleur).

auto play poker en ligne

Le jeu immédiat

Nul besoin de réfléchir avec une paire d’As. Jouer vite annonce souvent une grosse main mais cette technique peut aussi être utilisée pour faire peur.

Pourtant :

  • Ceci est presque vrai pour ceux qui le font avec une seconde ou 2 de timing, car ils prennent ce temps pour ajuster la mise en cas de bluff ou lorsqu’ils veulent rentabiliser cette main.
  • Ceci n’est pas vrai quand l’action se passe instantanément, c’est-à-dire quand la personne en face a pré-coché une case d’action. Ici, jouer vite a pour simple vocation de vous faire peur. Si l’adversairte pratique le mode auto, c’est aussi qu’il a décelé quelque chose chez vous. C’est d’autant plus vrai lorsque vous êtes en head’s up (en tête-à-tête contre un adversaire).

Les actions automatiques

Que ce soit en cochant check, fold, check/call, ou mise, quand une personne anticipe, c’est bien souvent par aveu de faiblesse ou tentative de bluff  dans le dernier cas. Vous devez à chaque fois relancer ou miser pour tester votre adversaire qui a procédé à une action de jeu à la vitesse de la lumière. Vous gagnerez souvent la main.

Les avatars et les pseudos

A votre table, vous remarquerez que certains utilisent des avatars de toutes sortes.

Il y a deux catégories :

  • Ceux qui jouent pour passer le temps. Ils vont alors choisir des avatars de type photo avec leurs enfants ou leur chien. Le pseudo est souvent associé à ces images. Vous remarquerez aussi que dans ce pseudo, il y a la date de naissance. Vous en saurez ainsi plus sur l’expérience de l’adversaire et son style de jeu.
  • Ceux qui jouent pour le gain. Ils optent pour des avatars sobres. Ces gens-là ne se soucient pas de leur apparence extérieure et la plupart du temps n’affichent pas d’avatars. Ils préfèrent avoir de la place sur leur écran pour faire tourner un logiciel assistant d’aide au poker.

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non

Jérôme

Commentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NeoPoker est un guide historique (depuis 2006!) du poker en ligne gatuit français et plus généralement dans le jeu d'argent. Qui dit poker dit bankroll, dit freerolls, dit neo-freerolls : Nous mettons à votre disposition un moteur de recherche de freerolls des rooms, nos tournois gratuits exclusifs et jeux de poker gratuit en ligne.