Les plus cruels bad beats au poker

3/5 - 18 votes

Même après des heures passées à analyser son logiciel assistant et des années de pratique, le poker comporte une part de hasard indépassable. Avec une main supposée imbattable, nul n’est à l’abri d’un bad beat : ainsi va la variance. Si vous en avez fait les frais, consolez-vous en pensant aux champions qui y ont perdu des milliers d’euros ! Voici un florilège de ces cruels coups du sort.

La main la plus malchanceuse

Si l’on ne devait retenir qu’un retournement de situation malheureux, ce serait lors du duel Drinan – Katz. La scène se passe au Big One for One Drop de l’édition 2014, le plus gros tournoi des WSOP avec un buy-in de 1 million $, et un prix de 15 millions $ pour le vainqueur. C’est d’ailleurs ce qui lui donne une telle dimension dramatique.

A 25 ans, Drinan se retrouve avec une paire d’As qu’il attendait depuis longtemps. Normalement, le détenteur d’une telle main a 80% de chances de remporter le coup face à un adversaire. Sauf que Cary Catz a lui aussi une paire d’As ce qui donne 96% de voir le coup partagé. Un tel duel est extrêmement rare. Evidemment, les 2 joueurs adoptent un comportement agressif, et partent à tapis pré-flop. Mais il n’y aura qu’un seul gagnant ! Même les commentateurs n’en reviennent pas.

Le coup impossible

David Nguyen est sans doute le joueur le plus chanceux de l’histoire du WPT. Alors qu’il est en position de faiblesse à cause d’un stack (tas de jetons) relativement petit, il touche un As-7 et part à tapis, payé par Shandor et son As-Roi. Regardez comment se termine ce duel, vous n’en reviendrez pas.

Une main à 1 chance sur 1,2 milliards

Comment perdre avec un carré d’As ? C’est ce que s’est dit Mabuchi quand il est parti à tapis après avoir touché son carré à la river. Il découvrira de manière un peu brutale la réponse, d’autant que la probabilité pour les 2 mains en question de sortir en même temps est de 1 chance sur 1,2 milliards. Visionnez la vidéo et vous comprendrez qu’il en titube lorsqu’il quitte la table.

Ne jamais chatouiller le courage d’un Russe

C’est la leçon que Jean Robert Ballande aura apprise aux WSOP. Il part à tapis en pré-flop après avoir touché As-Q dépareillé histoire de voler les blinds. Relativement faible du point de vue de son stack, on doit admettre que c’est un geste bien pensé. Mais c’est sans compter le sens de l’honneur du russe Akopyan qui avait déjà relancé avec un 10-9. Un duel avec une fin tragique mais drôle à savourer ici.

Cumuler les bonnes combinaisons n’est pas gagner

Manuel Bévand vous le dira, ce n’est pas parce que vous avez 2 fortes combinaisons que vous gagnerez à tous les coups. Lors de son interview dans l’Express, il revient sur le pire bad beat qu’il ait subi. Q-9 de trèfle, tapis au turn avec 7 8 10 J et 2 trèfles qui tombent, soit tirage couleur potentiel mais surtout quinte max. Son adversaire suit avec K-9 et touche la Q à la river…

Tant pis pour le joueur pro de Winamax, qui de son propre aveu est resté sonné pour la journée.

bad beat manuel bevand

Qui s’est pris le pire bad beat ?

Ces coups de malchance n’arrivent pas qu’aux stars et à la télé. Tous les joueurs ont connu un jour ou l’autre ce genre de déconvenue et alimentent les conversations des pages Facebook des passionnés. Mieux vaut avoir misé à l’aide d’un bonus sans dépôt en pareil cas !

On y trouve des collectors de bad beats propres à vous laisser bouche bée, à l’image du carré de roi en flop contré par un carré d’As au turn et à la river…

page poker bad beat

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non

Commentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NeoPoker est un guide historique (depuis 2006!) du poker en ligne gatuit français et plus généralement dans le jeu d'argent. Qui dit poker dit bankroll, dit freerolls, dit neo-freerolls : Nous mettons à votre disposition un moteur de recherche de freerolls des rooms, nos tournois gratuits exclusifs et jeux de poker gratuit en ligne.