Ne jetez pas ces cartes !

5/5 - 3 votes

A première vue, les probabilités au poker disent de jeter toutes les mains ne contenant pas au moins un As ou  n’ayant pas 2 têtes. Mais à y regarder de plus près, les cartes qui donnent envie de se coucher peuvent avoir une force insoupçonnée dans certaines situations…  Quelles sont les mains de départ à jouer, mises à part les plus fortes ? Le point dans cet article.

Main au poker

Quelques exemples

Lorsqu’ils n’attendent pas tout simplement d’avoir une paire pour jouer, beaucoup de joueurs débutants considèrent qu’avoir une main comme  est une bonne raison de raise, alors qu’ils ne le feraient pas avec . Pourtant, c’est cette dernière combinaison qui est la plus intéressante car elle laisse place à plus de possibilités après le flop : paire, double paire, mais aussi suite, couleur…
Voici les types de mains qu’il vaut mieux regarder à 2 fois avant de se coucher :

Les one-gappers assortis

On appelle ainsi les mains constituées par 2 cartes d’une même couleur, mais avec un « trou » dans la suite comme par exemple . Beaucoup de joueurs les considèrent comme bonnes à jeter, alors qu’elles peuvent en réalité être très puissantes dans certaines situations. Elles laissent en effet beaucoup de possibilités avant le flop, notamment celles d’une couleur ou même d’une quinte.

Les connecteurs assortis

Il s’agit des mains composées de cartes qui sont de la même couleur en plus de se suivre directement : par exemple, . Elles peuvent éventuellement se connecter de différentes manières avec les cartes du flop, dans l’idéal en complétant une quinte par le ventre. Evidemment, leur valeur dépend de la configuration et de votre position sur la table, mais leur intérêt réside surtout dans le fait qu’elles vous permettront de varier votre jeu tout en en conservant une bonne chance de toucher le flop.

Dans quel cas une main est-elle sous-estimée ?

Dans l’absolu, le classement des mains preflop à jouer est figé et un  aura toujours une valeur supérieure à n’importe quelle autre combinaison composée de cartes inférieures. Mais le poker est avant tout un jeu de manipulation : dans certaines positions, il sera avantageux de jouer une main plus marginale. Voyons les facteurs susceptibles d’augmenter ou au contraire d’affaiblir la valeur d’une main.

Le nombre de joueurs

Le principe est simple : plus le nombre de joueurs à la table est élevé, moins une main moyenne a de valeur. Au contraire, plus ce dernier est réduit, plus votre main est potentiellement sous-estimée. En effet, plus il y a de mains distribuées, plus il y a des chances qu’une ou plusieurs d’entre elles surpassent la vôtre, à moins d’avoir une paire d’as… Gardez-donc toujours ce facteur à l’esprit : un  que vous devez coucher sans regrets sur une table à 9 ou 10 joueurs peut avoir une valeur plus importante sur une table à 3 !

La position

Votre position à la table est essentielle à prendre en compte pour estimer la valeur de votre main, c’est-à-dire ce que vous pourrez espérer en faire. Ainsi, si vous êtes le 1er à parler (position « Under The Gun »), vous êtes pour ainsi dire aveugle puisque vos adversaires n’ont pas encore agi et vous n’avez donc aucune estimation possible de leur main potentielle. Ce ne serait donc pas un bon plan d’attaquer avec une main moyenne telle que .

Positions à la table

 En revanche, si vous êtes en position Hijack avec , n’hésitez pas à raiser pour 2 bonnes raisons :

  • Votre one-gapper assorti peut toujours vous réserver une bonne surprise au flop
  • Vous avez la position parfaite pour voler les blindes, surtout si personne n’est entré dans le coup avant

L’image de vos adversaires

L’image d’un joueur de poker correspond au style de jeu qu’on peut attendre de lui en se basant sur les différentes informations qu’on a à notre disposition. Il peut s’agir simplement de l’analyse de la façon dont il a joué ses dernières mains, mais les plus expérimentés n’hésiteront pas à se servir de trackers et logiciels assistants pour récupérer un maximum d’indices.

S’il s’avère que les adversaires ont plutôt tendance à jouer serré, votre  aura d’autant moins de valeur : en effet, ils ne joueront en général que de très bonnes mains.

Au contraire, si vous vous rendez-compte que vous êtes à une table où les joueurs sont larges et agressifs, réfléchissez à 2 fois avant de jeter votre main : il se peut que vous l’ayez sous-estimée.

L’avantage des mains sous-estimées

Vous pourriez vous demander pourquoi défendre ces mains de départ pas franchement excitantes, quand vous pourriez attendre de tirer au moins une paire pour miser. La raison est double :

  • En se contentant d’attendre les meilleures mains, vos gains ne rembourseront sans doute pas le nombre de blindes que vous devrez payer avant de les recevoir
  • En jouant plus large, vous pourrez brouiller les pistes

Ne jouer que des bonnes mains n’est pas viable à long terme : vous aurez tôt fait d’être catégorisé par vos adversaires comme une « serrure« . Vous serez alors entièrement prévisible, et vous ne pourrez pas espérer remporter beaucoup de mises lorsque vous aurez réellement des cartes avantageuses.

Jouer des mains un peu plus marginales est donc le meilleur moyen de semer la confusion et de ne pas vous enfermer dans une image trop figée : à vous de les utiliser à bon escient !

Pour finir, on vous laisse avec quelques bons conseils de Theo Jorgensen, Liv Boeree, Jose Barbero et Daniel Negreanu sur l’évaluation des mains :

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non

Numa

Commentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NeoPoker est un guide historique (depuis 2006!) du poker en ligne gatuit français et plus généralement dans le jeu d'argent. Qui dit poker dit bankroll, dit freerolls, dit neo-freerolls : Nous mettons à votre disposition un moteur de recherche de freerolls des rooms, nos tournois gratuits exclusifs et jeux de poker gratuit en ligne.